Pourquoi je blogue : la puissance du public thinking

Pourquoi bloguer ?
C'est une question à laquelle il est difficile de répondre.

La raison principale est bien sur de prendre la parole pour s'exprimer, partager.
Une raison secondaire est l'envie de coucher sur papier ses pensées pour ne pas qu'elles s'envolent (relire ses billets de 2006 est quelque chose de très jouissif, je suis assure !).

Mais une raison que l'on ne découvre en général qu'au moment de l'écriture du premier billet est celle de la puissance du "public thinking".
J'ai découvert cette notion sur "Fittingly", le blog d'une amie.
Elle cite un article où l'auteur dit "I feel like I’m losing some of my ability to think.Why? Because I’m not blogging any more."

Ainsi ne pas bloguer rendrait intellectuellement mou. Pouruqoi donc ?

Parce que bloguer est une activité publique (=>"public thinking").
Et, il est vrai qu'entre élaborer des thèses sur le cours de l'univers seul sur son canapé en se satisfaisant de sa sagacité et proposer ces mêmes thèses dans un billet, il n'y a qu'un pas... mais il y a aussi un monde !
Cela oblige, pour résumer, à ne pas dire totalement n'importe quoi, à creuser ce qu'on dit (creuser encore et encore, jusqu'à parfois se rendre compte que son idée est ...creuse ou déjà creusée avec brio ailleurs), mais aussi à l'organiser et, le plus difficile peut-être, à le rendre agréable à lire (sans fautes argh...) !

Popular posts from this blog

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering