L'image fixe est elle morte ?

C'est en admirant les vidéos de Christian Andersen que cette idée de billet m'est venue.


The Street Aesthetic of New York City from Christian Andersen on Vimeo.



Le résultat de son travail est une vidéo, certes, mais de quoi se compose celle-ci ?
De dizaines de plans extrêmement courts (quelques secondes max) qui, à la manière d'un diaporama, se succèdent.
Une vidéo composée d'images en mouvement extrêmement courtes, à la limite de la photographie finalement !

Autres exemple, BREF. 
Bref est filmé, les personnages bougent mais est-ce vraiment de la vidéo ?
Les plans sont fixes, (comme ceux des photos) les séquences saccadées (comme des rafales de photos), le temps parfois figé (comme sur une photo). Cette série est finalement plus proche du roman photo que de la vidéo. Cet épisode qui analyse une photo en "l'explorant" grâce à des plans vidéos brefs illustre tout à fait mon propos et le flou qui sépare photo et vidéo.

Dernier exemple, les PowerPoints
N'avez vous pas remarqué que de plus en plus, les powerpoint sont supplantés par des vidéos dans les conférences ? Le contenu est le même, il va juste être en mouvement et être commenté par une voix off.

Au final donc, entre la vidéo de type "film" et l'image figée (photo, slide), un nouvel mode d'expression est en train d'émerger me semble t-il, à mois que ce soit le contenu mouvant et interactif qui s'impose petit à petit sur le contenu figé.

Cette nouvelle forme d'expression s'explique, je crois, par deux facteurs :

1 Des raisons technologiques : tout le monde ou presque a maintenant une caméra dans sa poche, son mobile, une seconde à la maison, son appareil photo numérique, voir une troisième, une vrai caméra. Et toutes les trois filment en HD.

N'importe qui est donc en mesure d'immortaliser n'importe quoi en vidéo à tout moment. Cela n'en fait pas pour autant de grands réalisateurs et des individus qui vont passer des heures à faire des montages complexes.

Entre une photo figée  et une vidéo avec du son, qui permettra de faire un plan à 180 degrés, un commentaire, la préférence des utilisateurs va, je pense basculer. Combien de fois, en montrant une photo vous dites "bon en photo ça rend rien mais c'était génial" en parlant d'un paysage d'une fête, d'un évènement sportif, etc.  ou "attend je crois que j'ai aussi une vidéo pour que tu vois mieux".

Je pense que d'ici quelques années, on ne montrera pas ses photos de vacances, mais ses souvenirs de vacances, qui seront un mélange de photos, de vidéos très courtes, et, pour un petit groupe de courageux, de vidéos longues montées. 

2 En terme d'usage, la vidéo devient un support incontournable de communication.

Le deuxième moteur de recherche n'est pas Bing, c'est You Tube, ne l'oubliez pas. N'importe quel évènement, morceau de musique, produit, service, se doit maintenant d'avoir sa présentation vidéo.
L'IPJ et son pacte 2012 ne se sont pas trompés en lançant leur appel sur forme de vidéo.

L'attention des gens se limite maintenant à quelques minutes. Ils rechignent à lire, et les supports fixes et non interactifs (photo, slides) les ennuient de plus en plus (pensez à ces scéances de photo de vacances sans fin dans un silence de mort, ou ses slides de présentation moches et tristes).

Les vidéos logues sont elles aussi non adaptées à des individus pressés, faisant plusieurs choses en même temps, sur des terminaux mobiles pas forcément adapté pour visionner 2h de contenu.

Limites : 

Le poids. La vidéo pèse lourd et donc cela peut "embêter" les individus d'avoir à gérer des problématiques de stockage, de partage de gros fichiers, etc.

Soi. Se filmer en train de dire ou faire quelque chose n'est pas facile pour beaucoup de monde pour le moment. Donc, la vidéo va s'imposer pour immortaliser des choses externes mais, par exemple, je vois ne vois pas la vidéo, dans l'immédiat, remplacer un blog par exemple, des échanges emails ou autre (voir le repositionnement de Seesmic)

Le passage du PowerPoint à la vidéo dans le monde professionnel : Tout le monde est capable de faire des slides, tout le monde n'est pas capable de faire une vidéo de présentation professionnelle et de la mettre à jour. La création est également très consommateur de temps.
Il y a pour cette transition-ci un frein clair, le savoir-faire et de coût qui va surement ralentir le processus, ou en tout cas, limiter la vidéo à un usage un peu "premium" (vs les slides pour les présentations de tout les jours).

Edit 18/11/2011 : Je viens de découvrir sur Mashable un service qui veut être le "SMS de la vidéo" en remplaçant l'envoi de SMS/emails par des vidéos courtes. Encore un grignotage de la vidéo sur le reste.

Edit 30/03/2012 : Je viens de découvrir Amie Scrupski qui poste sur Vimeo des agglomérations de rushs vidéos de quelques secondes maximum. Génial !




Popular posts from this blog

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering