Les entreprises condamnées à la transparence

Billet express sur deux petits news intéressantes, qui montrent qu'avec les possibilités actuelles d'Internet, les entreprises sont condamnées à la transparence, qu'elles le veulent, ou non.
- Deux employés de Microsoft ouvrent un site non officiel de suggestions pour améliorer Office - ZDNet.fr

Commentaire : Intéressant pour Microsoft, car ses employés inventifs font un boulot très pertinent et comme ce n'est pas MS qui pilote l'initiative, on ne les embêtera pas trop s'ils ne font rien de ce que les utilisateurs proposent comme amélioration.


Problème : La pluie de choses à améliorer visible par tous va surement en agacer plus d'un au marketing produit et au staff technique d'Office, surtout que c'est un bon moyen pour le concurrent Google de voir les points de frustrations des Office users.

- Les salariés des SSII de se lachent sur twitter - Yahoo!

commentaire : Là c'est toute la magie de Twitter, Facebook & co. qui deviennent une plaie pour les entreprises qui "ont des choses à se reprocher.

Une autre menace vient également des sites dédiés à la notation d'employeurs type "ratemyemployer.ca"... qui synthétisent plein d'avis donc donnent de la crédibilité à l'avis donné.


A moins de jouer le management de la terreur en coupant les têtes de ceux qui disent des choses à ne pas dire et en trackant tous ce que ses employés disent (compliqué), il n'y a pas d'autres solutions que d'enlever aux mécontents les raisons de dire du mal de leur entreprise en s'attaquant aux problèmes qui ressortent des critiques (même s'il y aura toujours des mécontents).

Comme avec des clients en fait...

Popular posts from this blog

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering