L'écologie, c'est de l'économie pure et dure

Foreign Policy
Image via Wikipedia
Petit zoom sur un article de Slate, traduit depuis Foreign Policy.
La thèse proposée est très proche de celle développée dans "C'est Maintenant!" un livre que j'ai présenté récemment.

En gros : L'écologie et l'économie ne font qu'un. Pour éviter de vivre dans un monde très hostile, l'action individuelle ne suffit pas.
La seule solution est un projet collectif de grande envergure imposé par une politique économique ayant un objectif clair : limiter notre impact sur la planète.
Comment ? obliger la limitation des émissions de CO² et rencherir le prix de l'énergie pour modifier les comportements.

Quelques extraits:

"Des ouvrages comme Freakonomics, et d'autres, ont peut-être popularisé l’imprévu en économie, mais ils ont aussi fait facilement oublier l'importance et l'efficacité des prescriptions économiques classiques.

Si vous voulez diminuer les émissions et pousser les consommateurs à acheter davantage de véhicules économes en carburant, le meilleur moyen est d'augmenter le prix de l'essence par une taxe.

"Ce n'est pas comme si tout le monde ne devait pas revoir l'isolation de son domicile, trimbaler des sacs en toile et préférer les transports en commun dès que c'est possible. Tout le monde devrait le faire, pas par désir d'accomplir un sacrifice personnel, mais parce que c'est l'alternative la plus simple et la plus bon marché. Et seules des initiatives économiques bien pensées pourront faire en sorte que cela soit le cas.

Cette question a beau avoir été extrêmement politisée, il ne s'agit pas d'une opposition gauche contre droite, Républicains contre Démocrates, conservateurs contre conservationnistes, ou marché contre environnement. Il s'agit d’exploiter le pouvoir émancipateur des marchés et de nous transformer par conséquent, tous autant que nous sommes, en une force bienfaisante."

Enhanced by Zemanta

Popular posts from this blog

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering