Collaborative Consumption : l'arrêt de mort de la consommation de masse et individuelle

TED Talk a encore frappé, j'ai encore découvert un truc de dingue.
Alors que je me lamentais sur le neuf qui coute plus cher que l'occasion, je tombe nez à nez avec le concept de collaborative consumption de Rachel Botsman. Le choc...


Kesako le Collaborative Consumption ?


Pour reprendre la définition sur le site qu'elle a créé autour du concept :
"Collaborative Consumption describes the rapid explosion in traditional sharing, bartering, lending, trading, renting, gifting, and swapping reinvented through network technologies on a scale and in ways never possible before."

Je résume : en gros, c'est l'explosion du modèle classique de la consommation de masse et la diminution drastique de la propriété ! (sans lutte finale en plus ! Désolé Karl...)

3 types de collaborative consumption


Les inventeurs du concept l'ont découpé en 3 sous-types de collaborative consumption :
  • Product Service Systems : Pay for the benefit of using a product without needing to own the product outright. Disrupting traditional industries based on models of individual private ownership.

  • Redistribution Markets : Redistribute used or pre-owned goods from where they are not needed to somewhere or someone where they are.

  • Collaborative Lifestyles : It’s not just physical goods that can be shared, swapped, and bartered. People with similar interests are banding together to share and exchange less tangible assets such as time, space, skills, and money.

C'est concret ou c'est du bulshit trendy ?


Hé bien si depuis mon petit pays un peu has been, je trouvais ça très visionnaire car hormis Zilok, je voyais pas beaucoup de services concrets qui pouvaient se dire "collaborative consumption". La liste d'exemples de services existants dans les 3 catégories définies qu'elle donne dans la vidéo TED et sur cette page de son site, m'a donné un sacré coup de fouet genre "mais qu'est ce que tu fait dans ce pays de m***e pendant qu'ils construisent l'avenir aux US !!". Ce n'est donc définitivement pas du bullshit trendy mais bien une tendance forte :D

Bon maintenant, si la consommation de masse explose en vol, que posséder quelque chose devient has been et que l'on vous préviens que si vous avez pas une bonne ereputation, vous êtes dans une jolie mouise, vous saurez pourquoi !

Edit 28/01/11 : Je découvre sur le tard qu'un blog Français existe sur le sujet, avec Antonin Leonard à sa tête, comme quoi, on est pas tant à la ramasse que ce que je croyais :)

Popular posts from this blog

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering