Price check by Amazon et ma vision du e-commerce et de la distributionà 2035

Seth Godin dit "Don't sell a product that can be purchased cheaper at Amazon".

Hé bien ça y est, Amazon lance une application  iPhone qui permet justement de savoir (via une photo, un code barre, une description) si un produit est moins cher sur Amazon : Price Checker ! Ca vous parait tout con ? Attendez la suite.

Ainsi d'ici une à quelques années

Chacun aura sur ton téléphone (pourquoi appelle t-on encore cela téléphone d'ailleurs !) de quoi comparer le prix (garanties associées, remises potentiellement négociables) de n'importe quel produit avec Amazon, avec les magasins du pays, de la ville, dans un rayon de 15min en voiture ouverts actuellement, etc.

La guerre des prix va devenir immédiate, temps réelle, encore faut il s'amuser à comparer produit par produit en scannant son code barre...
On reste sur un consommateur 100% humain, avec une boussole.

D'ici 5 ans maximum
Un service scannera ses achats quotidiens (les tickets), et vous aidera à savoir où vos produits préférés sont en promo, où ils sont les moins chers. Il vous donnera une roadmap en fonction de votre temps, de votre envie d'aller à plusieurs magasins etc.
Le consommateur devient assisté par ordinateur.
Un cran au dessus pour la guerre des prix. Les marges des distributeurs chutent... La commission européenne est au taquet sur les tentatives d'ententes entre eux, rien ne passe.


Encore plus loin (10-20 ans)
Vous indiquerez les produits que vous souhaitez, à quelle fréquence (1 pack de lait par semaine, 1 baguette par jour, un pot de Nut***a par mois etc.) et ça sera livré, en temps et en heure. On aura chacun notre digital life assistant qui se chargera de ça.
Il apprendra avec le temps et en analysant votre consommation , il ajustera automatiquement les livraisons. Fini les produits périmés. Il pensera même à vous faire la "surprise" de vous acheter un éclair au chocolat ou une boite de macarons. Magie de l'IA... (vous rigolez ?, je viens d'écrire le "prequel" de iRobots là...)
Le consommateur n'est là que pour vérifier que tout tourne bien. Sa consommation courante sort de ses taches.
Dans le même temps le magasin aussi a disparu, fini les grandes surfaces, inutiles forcément. Les digital life assistant achètent à des sites d'ecommerce, qui à force de rachat, ne sont plus que 3.
Les industriels se mette à bypasser les distribueurs et mettent en place leur propre site d'e-commerce.
Bien entendu tout le monde a intériorisé la notion de frais de port gratuit et livraison dans les 2h. Plus personne ne mense à "faire les courses".

Dernière étape (25 ans)

Pour faciliter et clarifier les transactions, tous les biens de consommation et tous les biens en général sont achetés et vendus sur une bourse où la concurrence pure et parfaite règne. On s'en remet à notre digital life assistant pour remplir le frigo e les industriels mettent leur produits en ligne directement. Amazon n'existe plus. La guerre des prix non plus.

Tout ça pour dire que, Price check, c'est un peu le début d'un truc de dingue ! :)

Popular posts from this blog

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?