La Chine n'est pas une nouvelle puissance, elle a juste eu un passage à vide

Du Xe au début du XVe siècle, le revenu par habitant a été, en Chine, supérieur à celui observé en Europe (Angus Maddison, L’économie chinoise. Une perspective historique. Deuxième édition, révisée et mise à jour : 960-2030, Paris, OCDE, 2007, 213 p.).

Pourquoi je parle de cela ? Car nous avons une vision du monde quasi-instantanée.

Avant de mesurer une tendance, déclarer une chose nouvelle, déclarer une chose grande, il ne faut pas oublier de la remettre en perspective. En perspective de l'histoire, et du reste du monde.

Pourquoi ?

Car il s'en est passé des choses avant que la France gagne la Coupe du Monde (ou mai 68 pour les anciens).

Car si l'histoire récente, écrite par les  vainqueurs, est souvent partiale, avec le temps, les choses se recomposent (je viens de voir Chomsky et Cie, un DVD d'interview de Noam Chomsky comme son nom l'indique et il expliquait cela), les données parlent, les données "internes" confidentielles sont déclassifiées.

Je termine en vous invitant à découvrir le travail de Angus Maddison et, si vous êtes pas très livres de 624 pages, une petite vidéo de Hans Roseling, l'un de mes TED Talker préféré, qui joue avec un outil de représentation graphique dynamique (acheté par Google d'ailleurs) pour montrer les développement du monde sur 10, 100 ans et plus !


Edit 22/11/2010 : Un billet de Renaud Favier sur le salon de l'aéronotique Zhuhai 2010, en Chine, et le lancement de la marque d'avion chinoise COMAC est une parfaite illustration de ce qui nous attend : une Chine qui reprend sa place.

Popular posts from this blog

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering