La gratuité de l'information est un piège, reprenez le contrôle de savaleur

Je me demandais pourquoi il était si compliqué de rester concentré lors de nos lectures sur Internet, pourquoi on avait tendance a consommer un max de contenu par dessus la jambe ?

Questionnement assez largement traité finalement : on nous explique que la logique de lien hypertexte nous fait aller voir ailleurs, que les multiples infos en push nous empêchent de nous focaliser sur une tâche, qu'il y a tellement d'info qu'on est obligé d'aller vite pour pas passer à côté d'une info clé, qu'on veut se sentir connecté, qu'on veut par en savoir moins que es autres, etc.

Mais il existe un autre facteur : le prix.

Et si le fait de savoir qu'un contenu est gratuit nous rendait superficiel dans sa consommation ?
Et à l'inverse, si on payait nos contenus, en consommerait on du coup moins, mais mieux ?
Pour un contenu gratuit, comment alors reprendre conscience de sa valeur si le prix ne nous l'indique pas ? Faut-il le simuler ?
Et si on se lançait dans une compta analytique de son attention pour y parvenir ?

Notre attention à un coût : notre temps, notre énegie. Ce temps, cette énergie est limitée. La lecture de contenu est en plus en concurrence avec d'autres postes d'allocation d'attention.

Chaque lecture devient donc un investissement !
Comme tout investissement qui se respecte, il doit entraîner un bénéfice ou au moins être amorti.

Posez-vous alors la question (et je me la pose aussi chaque jour !) du retour sur investissement de votre attention ? Soyez dur ! Écrémez !

Imaginez que demain la soucre X devienne payante, que feriez-vous ? payeriez-vous ? beaucoup ? Ainsi vous arriverez à déterminer la valeur que vous attribuez à vous sources.

Car comme on dit... time is money

Popular posts from this blog

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering