Les livres papiers, quelle perte de temps !

Romans mis à part, je me fais toujours cette remarque.

Lire un livre papier est agréable, le toucher du papier, son odeur, sa douceur pour les yeux etc.

MAIS, si on a pour objectif de lire, non pas simplement pour le loisir, mais qu'on désire résumer, annoter, approfondir des notions, le livre papier devient un vecteur de temps perdu impressionnant.

Impossible de copier coller des parties de textes ou des annotations, de rechercher sur Google un mot, de le traduire, de faire une recherche hypertexte dans le livre.
Certains livres tentent de s'adapter à ce dernier problème en mettant en note des URL, pas très pratique, voir des codes 2D comme dans Internet a tout changé... mais il faut donc avoir le livre dans une main et un terminal mobile dans l'autre ?

Jusqu'à présent, face à un livre papier, je surligne les parties clé du livre et les annote puis, une fois terminé, je le repasse en revue pour taper les textes dans une fiche de synthèse.
Je note sur mon mobile les notions à creuser pour les creuser quand je serai devant un PC, au calme.
J'espère que bientôt se temps sera révolu (oui y a l'iPad mais c'est un peu cher je trouve :) ).

MAJ 25/06/2010 : Un article de CNET va plus en détail sur la tendance de la lecture sociale, je l'approuve totalement :)

Popular posts from this blog

Brands will die if they continue to focus on list browsing and don't embrace conversational interactions

Global warming and climate change. Poor naming causes poor reactions.

J'ai une théorie là dessus 1 : Il n'y a ni amitié ni amour (spontané)