Les livres papiers, quelle perte de temps !

Romans mis à part, je me fais toujours cette remarque.

Lire un livre papier est agréable, le toucher du papier, son odeur, sa douceur pour les yeux etc.

MAIS, si on a pour objectif de lire, non pas simplement pour le loisir, mais qu'on désire résumer, annoter, approfondir des notions, le livre papier devient un vecteur de temps perdu impressionnant.

Impossible de copier coller des parties de textes ou des annotations, de rechercher sur Google un mot, de le traduire, de faire une recherche hypertexte dans le livre.
Certains livres tentent de s'adapter à ce dernier problème en mettant en note des URL, pas très pratique, voir des codes 2D comme dans Internet a tout changé... mais il faut donc avoir le livre dans une main et un terminal mobile dans l'autre ?

Jusqu'à présent, face à un livre papier, je surligne les parties clé du livre et les annote puis, une fois terminé, je le repasse en revue pour taper les textes dans une fiche de synthèse.
Je note sur mon mobile les notions à creuser pour les creuser quand je serai devant un PC, au calme.
J'espère que bientôt se temps sera révolu (oui y a l'iPad mais c'est un peu cher je trouve :) ).

MAJ 25/06/2010 : Un article de CNET va plus en détail sur la tendance de la lecture sociale, je l'approuve totalement :)

Comments

  1. Un livre papier c'est beau, ç'est bon, ça se plie, ça se froisse, ça se déchire, ça se prête,ça se donne,ça peut caler un meuble, ça se sent, ça s'ouvre, se referme puis se re-ouvre pour relire une phrase qu'on adore deja, ça se tiens à une main, ça n'a pas besoin d'éléctricité, ça rentre dans la poche, et tu peux le lire dans le RER D entre Goussainville Sarcelles et Saint Denis le samedi soir à 0h30 sans craindre qu'on te le pique (contrairement à l'ipad), un livre ça te fais sourire quand au milieux tu tombes sur le paragraphe qui est à l'arrière a coté de la photo de l'auteur, ce même arrière que tu regardes avec une nostalgie naissante et un léger sourire en coin en pensant (c'était bien...) et ça c'est irremplaçable.
    Pour tout le reste il y a master card...

    ReplyDelete
  2. Oui, Lino Le Bull résume tout à fait bien ce que je pense de l'utilité du livre papier : maniable, peu cher, léger, solide... bref, indépassable pour la majorité de nos utilisations. Et pour l'instant les écrans ne lui parviennent pas à la semelle.

    ReplyDelete
  3. Et votre libraire préféré ? Je suis tiraillé entre les deux : ce plaisir du papier et cet appel constant vers le + techno... Ah :( Dur dur...

    ReplyDelete
  4. J'adore aussi le papier, c'est charnel comme truc, et puis ça a une histoire, les livres d'Emmmaus avec le nom de la fille qui l'a utilisé a la Fac et sa classe, puis les commentaires du collégien qui a ensuite racheté son bouquin pour son devoir à rendre y a 10 ans !
    Mais pour lire un livre avec comme objectif : le synthétiser, en faire un résumé, creuser des notions etc., je me dis que le papier montre ses limites...

    ReplyDelete

Post a Comment