Quel est le prix d’une vie humaine ?

Recherche complètement macabre certe mais aux résultats surprenants, je me demandais combien les proches des victimes du Rio-Paris et plus largement, les proches de victimes de crash aériens étaient indemnisés.

Cela me parait si surréaliste de donner un "prix" à l'indemnisation de la perte d'un père, d'une mère, d'une femme, d'un fils, d'une soeur, que je voulais savoir comment était fait ce difficile calcul.

Etat de mes trouvailles :

Selon News-Assurance.com, le transporteur est responsable du préjudice subi, donc du versement des indemnités "en cas de décès ou de lésion corporelle subie par un passager".
Une exception, si le passager est responsable de l'accident, ses proches n'auront rien.
L’indemnisation, donc le dit "prix d'une vie humaine", est plafonnée à ... 109 000 euros environ par victime.

"Au-delà, la responsabilité du transporteur n’est plus engagée s’il démontre qu’il n’a pas commis de négligence ou d’acte préjudiciable, mais aussi s’il établit que les dommages résultent de la négligence ou d’un acte préjudiciable d’un tiers."

109 000 euros c'est quoi  ? (je ne fais pas de liste stupide et vous laisse imaginer avec vos repères)

L'Expansion.com, nous explique plus précisément, comment est calculé l'indemnité, dont ils ne mentionnent pas le montant (cela pourrait en effet faire désordre à côté des autres sommes du type, salaire des patrons du CAC40 ) :

Les critères pris en compte sont "Le nombre d'enfants de la victime, le niveau de ses revenus et la dépendance économique de ceux qu'il laisse".

L'expansion.com insiste froidement "En bref, plus les revenus de la victime étaient élevés, plus les indemnités touchées seront conséquentes". Voilà qui est dit.

Les plus pauvres ne risquent donc pas de toucher plus que les plus riches, l'honneur est sauf.

Petite lueur d'espoir, on apprend que la nationalité n'influence pas le montant de l'indemnité,

...sauf que "la différence des conditions de vie selon les pays peut, de facto, influencer le niveau d'indemnisation". Donc en fait si, le citoyen de pays riche a donc plus de valeur qu'un citoyen de pays pauvre.



Je critique, mais je suis incapable d'imagier quel critère retenir pour fixer un tel prix.

Dans l'absolu, je trouve que ce plafond à 100 000 € est dérisoire et honteux, surtout quand on le compare, même si ça n'a rien a voir, à d'autres "prix" comme les montants de transferts de joueurs de foot, les salaires de grands patrons, le prix des produits de luxe, etc...

... mais si Air France n'y est pour rien, on ne peux pas leur demander de verser des millions par passager...

...et finalement qu'est ce que cette somme vient changer ?

Les familles des victimes sont brisées, abasourdies et traumatisées.

Elles auront besoin de temps, de soutient, de courage et de volonté.

Ce n'est pas un chèque qui va changer grand chose.



Popular posts from this blog

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering