Monday, December 28, 2009

La déshumanisation des rapports commerciaux entraine t-elle la déshumanisation du consommateur ?

J'avais déjà abordé les aspects positifs réhumasiation des points de ventes, rapports commerciaux et lieux de vie dans un article sur la Thaïlande ou je louait alors des conséquences positives d'un salaire généralement faible.
Un article de backchich.info (me) fait sauter aux yeux une autre conséquence de la déshumanisation des rapports commerciaux :

Le fait que le consommateur va s'adapter à ces nouveaux processus de vente "machine to human" et les duper, faisant fi de tout ce qu'on a pu lui apprendre sur l'honnêteté , l'honneur, le respect, etc.

Traité comme une machine et par une machine, il risque de répondre en machine de plus en plus.

L'exemple de l'article est celui du billet "demi tarif" vendu dans les DAB du métro parisien. Voyager avec, sans en être pourtant bénéficiaire vous expose à une amende.

Sauf que, le risque de contrôle et d'amende est bien plus faible que le gain financier apporté par le voyage avec des billets "demi-tarif.

Le consommateur a donc tout intérêt mathématiquement à voyager à "demi tarif", si on élimine le fait que "ça ne se fait pas" et que c'est illégal.
La même logique s'applique à un trajet de train où le contrôle est rarissime.
Avec un humain au guichet et des contrôleurs, tout serai plus simple non ?

Autre exemple : une caisse automatique où un produit "passerait" à la caisse à un tarif moindre que le tarif normal. Le consommateur rompu à l'exploitation des failles des automates s'en fera un petit stock, sans remonter l'information au magasin, il pourra même partager cette "astuce" avec ses amis !
Avec une caissière attentive, ça n'arriverai pas.

Sans tomber dans la naïveté de croire que remettre plus d'humains et d'humanité dans les échanges commerciaux (ou non commerciaux d'ailleurs) résoudra tout et rendra les gens honnêtes et gentils, je pense que ça peut aider :) #peace



crédit photo : ittybittiesforyou


Sunday, December 27, 2009

Veille magazine avec Relay.fr

Surveiller des thèmes/mots précis sur internet, avec les alertes Google, les flux RSS des résultats de recherche Yahoo et Bing, et bien sur, le suivi de mots clés sur Twitter et Facebook, c'est finalement pas compliqué...
Par contre, la presse papier... comment on fait sans gros moyens type Lexis Nexis ?

J'ai découvert il y a peu les alertes du kiosque en ligne Relay.fr.

Ca marche comme les alertes Google :

- on donne un terme à surveiller, on valide, on clic sur "Alerte sur cette recherche" (en bas de la page de résultat de la recherche faite) :


- on donne son e-mail et c'est bon, on recoit un récap quotidien avec des jolies images des magazines qui parlent du thème recherché, avec quand on clic sur cette couv, des détails :


Voilà, et le bonus, c'est que comme ça veille des magazines comme télépoche, ça veille aussi les programme télé :)


Apres, on peut même acheter le magazine en question en ligne, chose que je ferai surement quand j'aurai mon iSlate (mais pas avant, lire un magazine sur un écran de PC c'est vraiment pas sexy)...

Tuesday, December 22, 2009

Sortir de l'actu realtime pour privilégier la valeur ajoutée

Curious George (film)Image via Wikipedia

Trop d'info ! ! !
C'est un problème classique des gens curieux et intéressés par trop de sujets.

Une piste de solution que j'expérimente :

Ne plus suivre les blogs qui "crachent" trop d'infos sans très grosse valeur ajoutée dans ses RSS (oui ça crève le coeur) et se focaliser sur ses "pépites", des blogs/sites qui postent relativement peu des infos à haute haute valeur ajoutée (à vous de juger où est la valeur ajoutée).

Après, ces blogs qui publient beaucoup beaucoup ne sont pas dénués d'intérêts, c'est de l'actu, de l'air du temps, voir des ragots sympa !
...mais leur torrent d'info est trop lourd... ils sont usants à suivre avec un système de "read-unread" comme sur les readers de RSS, ET ils doublonnent sévèrement entre eux!!

Ma solution : suivre les torrents d'infos intéressants via leur flux Twitter ou Facebook, laisser ainsi le torrent couler et aller y boire de temps en temps...
A l'inverse, mettre dans des listes spéciales les gens qu'on veut absolument lire sur Facebook et suivre via RSS les gens qu'on veut absolument lire sous Twitter (ou les mettre dans des listes).

Le seul problème ? On ne sait pas tout tout de suite, des fois ca prendra quelques jours... une vraie nouvelle hygiène de l'info !

Monday, December 21, 2009

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

tdi
The Prophet Muhammad, 17th century Ottoman cop...

Je vous invite à lire un petit article court et clair de lexpansion.com sur la finance islamique intitulé "La finance islamique, comment ça marche".

Si sur d'autres plans la charia (loi islamique) ne m'enthousiasme pas, appliquée à la finance, elle me paraît très saine.
A se demander si ce ne serait pas salvateur d'appliquer ses principes à toute la finance mondiale, car au delà de toute considérations religieuses, ceux-ci me semblent empreints de bon sens.

Je vous copie de l'article les bases de la finance islamique ci-dessous, et vous invite à lire dans l'article la description des différents produits islamiques présentés (Mourabaha, Ijara,Moucharaka, Sukuks, c'est quand même plus sympa que Livret A, LEP ou PEL ??? :p ) :

"La finance islamique fonctionne notamment dans le respect de trois grands principes de la charia : - la proscription des intérêts (riba), apparentés à de l'usure,
- le partage des risques et des profits entre prêteur et emprunteur,
- le fait que toute transaction financière doit être adossée à un actif réel, ce qui exclut en théorie les produits dérivés."

Edit du 23/01/2010
Un article de rue89 présente le témoignage de quelques personnes qui ont choisi d'étudient cette spécialité. Intéressant. Et puis j'aime la citation de Constance "Les transactions sont adossées à tout ce qui est tangible. Beaucoup disent que si on avait adopté ces principes, la crise des subprimes n'aurait pas existé."
Edit du 17/12/2012
Un article de La Tribune explique que la finance islamique ne connait pas la crise :"Les actifs des banques islamiques devraient s'élever à 1.800 milliards de dollars en 2013, selon Ernst & Young. Soit une envolée de 38,5% par rapport à 2011."
Enhanced by Zemanta

Saturday, December 19, 2009

Combien de temps durera la course à la consommation d’électricité (sans percuter un rail de sécurité) ?

Mal Sonne ...

Un petit billet, pour mettre en avant un joli "infographic" qui présente de façon dynamique sur une timeline :

- la consommation d'electricité,
- la consommation d'electricité renouvelable,
- les émissions de CO² "from energy",
- la population,
des différents continents du monde en 2007.

Voici le graph. en question

Toujours dans mon trip "les infographics, l'image et la vidéo sont l'avenir du web", je trouve ce grpah. tout particulièrement intéressant pour visualiser :

- l'explosion de la consommation US en rapport à leur population qui n'augmente pas tant que ça,
- et comment l'Asie balaye tout sur son passage, surtout à partir du milieu des années 2000.... pas (encore) par fièvre de consommation, mais surtout par leur natalité dynamique !

Aussi, si on clic sur les différents continents, on voit la conso. de CO² par habitant et on découvre que :

- l'Amérique du Sud tourne avec 80% d'énergies renouvelables (coquille ?? ca me semble énorme vu que tout le monde tourne à 15-20%...)
- l'Asie est à 3 tonnes de CO² par habitant, ce qui est finalement un ratio moins loin des 1 tonnes/hab. des Africains que des 8 tonnes/hab. des Européens et des 16 tonnes/hab. US.
Si les Asiatiques se mettent à consommer  du CO²comme les Européens, ils consommeront autant que... la planète entière en 2007.(environ 30 000 "millions de tonnes" pour reprendre la légende du graph.). Et s'ils consommaient commes les Américains ? Bah 2 planètes !!

Donc en gros : si l'Asie se met à consommer de l'énergie comme l'occident, sans calmer leur natalité, et si l'occident consomme toujours plus, faut vite trouver des nouvelles planètes ! Surtout si d'ici là, le reste de la planète (l'Afrique notamment) se développe !!! :)

A moins qu'on percute que la consommation croissante n'est pas tenable...
A moins qu'on trouve un moyen de produire du courant à l'infini sans polluer...
A mois qu'on préfère garder notre consommation actuelle grâce à une politique de restriction des naissances drastique ou à des limitations de la population humaine mondiale par des moyens inhumains...

Saturday, December 5, 2009

L’information nouvelle : infographics vidéo photo

Infographics by The GuardianImage by トリプ · tripu via Flickr

Je m'enthousiasme actuellement pour les nouvelles formes de diffusion de l'information :
En voici 3 : Les infographics, la vidéo, la photo.

Les infographics
De plus en plus allergique aux pavés de texte sans hiérarchisation, je suis tombé amoureux de cette nouvelle forme de passer l'info (découverts via le blog de Loic Chay).
Ce ne sont que de bon vieux schémas, pas de quoi casser des briques, vous me direz, oui, hé bien, regarder ma petite liste de sites dédiés aux infographics, vous verrez comment des représentations graphiques de qualité peuvent mettre de l'ordre dans vote tête, vous ouvrir des portes, vous permettre de prendre du recul, etc.

C'est un métier de faire des œuvres informationnelles pareilles ...ou un art.

La vidéo est là depuis déjà un bon bout de temps. Mais tout s'accélère je trouve...
Comment Google lance une nouvelle fonctionnalité ? un vidéo sur YouTube
Vous avez raté la dernière émission radio de France Info avec Loic ? voyez sur Dailymotion
Vous voulez comprendre un truc compliqué rapidement et agréablement ? Ask Commoncraft pour avoir un stop motion clarissime
Vous voulez aller faire un un tour en Russie ? Un petit Daily Shot de Romain
Vous voulez être intelligent ? Au choix, les superbes TED Taks en accès gratuit sous-titré, ou LeWeb en live streaming gratuit
Pour saisir des moments de l'actualité ? Le Zapping sur Canal+ ou le Petit Journal, toujours sur Canal+ qui décortique des vidéo, joue avec, pour un résultat détonnant
Vous voulez découvrir un supermarché japonais ? Ghostofmatsubara est là

La vidéo est géniale pédagogiquement.
Aussi, avec une vidéo sonoridée de qualité, sur un grand écran, on arrive a un degré d'immersion qui écrase la photo, la radio, le texte, "on y est (en attendant des choses avec e 3D)

La photo, ok ça existe depuis une centaine d'année, mais, j'espère que vous serez d'accord avec moi : la photo et l'image devient omniprésente !
Comme dans les livres avec les CP, s'il n'y a pas d'images, il faut bien avouer qu'on va (de + en +) facilement zaper...
Un profil Facebook sans photo : beurk, des avis sur un resto sans une photo : beurk, une actu brulante sur un évenement sportif sans photo : beurk, une recette sans photo : louche, le choix d'un lieu de vacances sans jeter un oeil sur Flickr : no way, un plan sur Google maps sans Street View : risky...

Chacun a un appareil photo avec son mobile, les ventes de Refex explosent, chacun y va de son album Facebook, Flickr... partagé, publié, commenté, voir noté.
Les médias nous parlent avec de l'image de plus en plus.
Le trend est là (après a voir si a vidéo va pas remplacer une partie du contenu photo)

Dans cet esprit, je vous livre quelques photoblogs que j'apprécie bpc : Big Picture pour l'actu en grand format, @AmazingPics sur Twitter, Alexandre Gervais pour le Japon, deparisoudailleurs pour la voyage, The Sartorialist pour la mode, etc.

Voilà, le texte perd du terrain, le savoir et la découverte en gagne.