Skip to main content

Posts

Showing posts from November, 2009

Que ne rend on pas encore public ?

C'est l'application Runkeeper qui m'a fait penser à écrire ce billet.
Je me disais qu'entre Twitter, Facebook, Diigo, nos blogs, Foursquare, Runkeeper, Dismoiou, Linkedin, les avis qu'on laissait un peu partout, etc., on allait de plus en plus loin dans la transparence de nos vies.

Je me suis demandé ce qu'on ne rendait pas encore public de nos vies et donc ce qu'on pourrait rendre public bientöt :

Je vois un truc central qu'on ne remonte pas, les achats ça pourrait se tweeter ça non ?!
Le loyer ou la mensualité de l'emprunt, le petit resto du midi, la pizza et la bouteille de rouge pour le soir, la paire de chaussures italiennes, l'abonnement au Club Med Gym, tout !
Toutes nos dépenses tweetées et archivées à la Runkeeper, avec classement par enseigne, produit, % du total des dépenses, % du salaire, avec des graph et tout, un joli "Buykeeper" en somme.
A quand le tweet this en bas du ticket de caisse ?!

Son entretien annuel au boulot, …

le m-commerce : comme internet il y a 10 ans ?

Image via CrunchBase
Amazon, Walmart, ebay, etc. ont chacun leur application de m-commerce à installer,

Pourquoi une appli à installer pour TOUT ?
C'est quand même très has been de devoir installer une appli pour le moindre petit usage.
Ca existe pas les sites de m-commerce qui s'adaptent au mobile ? et puis c'est pas plus pratique pour les utilisateurs ?

Si chaque site de vente se met a sortir son application iphone, les consommateurs installeront ceux des mastodontes, et de leurs chouchoux... et puis à un moment ils se diront peut-être :
"mais c'est chiant d'ête cloitré dans des appli iphone par marque !, ça me rappelle les walled garden de mon enfance sur aol.com & co., ils savent pas faire des sites mobiles sympa ces gens, et me laisser libre ?"

Et puis peut-être qu'ils se tourneront vers des choses comme ça (pour ceux qui veulent pas cliquer : des codebar scanner et des metamoteurs d'info sur des produits à partir de photos ou autres), parce que…

Comment je veille #3 Facebook

Image by Getty Images via Daylife
Après le #1 : RSS & Google Reader et le #2 Twitter et Diigo voici le 3e opus de la ma série "comment je veille" : Facebook


Dans "mon Facebook", il y a une majorité de gens que je connais in real life.
Tous ces gens ont suivi ds chemins différents, publient plein de choses, et ce qui est génial c'est que c'est souvent a des années lumières de mes centres d'intérêts et de mes sources.

Et c'est ça LA force du truc !
De la pure veille "random", du pur air du temps...



Aussi, au lieu de lire des articles ou écouter des gens parer de l'usage de Facebook a 14, 20 ou 50 ans, et son évolution avec le temps, autant observer par soi-même comment font vos contacts :), non ?


Les fan pages et les groupes sont aussi des moyens de suivre des producteurs de contenu...
"et alors, on peut les suivre via RSS, quel intérêt ?"
hé bien, on a en prime une visibilité sur les "like" et les commentaires des abon…

usages d’internet et du SMS à 14 ans …ça c’est de la rupture !

Image via Wikipedia
J'ai eu l'opportunité d'observer quelques jours comment une ado de 14 ans "communiquait" (et de lui poser plein de questions).

J'ai pris quelques notes (et accessoirement un sacré coup de vieux).
Voici le contact report, pour ceux qui n'auraient pas la chance de côtoyer des vrais "digital natives"
...par opposition aux "faux digital natives" comme moi, qui sont nés bien avant l'internet haut-débit et le mobile démocratisé.
Pour ceux qui sont en contact avec des spécimens du même âge, je suis curieux de savoir si ces usages se vérifient sur les vôtres.

Tout d'abord, en mobilité, le SMS est roi.
A cet âge, la possession de smartphone et du forfait data n'est pas répandu.
A la place, constat d'un un usage intense et continu du SMS.
Quand je dis intense c'est en moyenne,1 texto toutes les 5 minutes, avec des périodes de rush, où c'est du continu ! C'est impressionnant... (#sontfoucesjeunes... :p)

Pourq…

Qui tirera la croissance mondiale en 2030 ? L’A….

Image via Wikipedia
hé non, pas l'Amérique, ni 'Asie, ni l'Amour... mais l'Afrique !!

Un court billet pour relayé un court article que René m'a fait découvrir.

Ecrit par Agnès Bénassy-Quéré*, intitulé "le "monde d'après" pourrait être plus lent", cet article est une mine de pistes pour phosphorer.

Et surtout, j'adore la phrase de fin :
"À l'horizon 2030, un enjeu essentiel est de savoir si l'Afrique subsaharienne, dont la population dépassera alors celle de la Chine et de l'Inde, pourra, ou non, prendre le relais de la croissance mondiale..."

Voir l'Afrique comme le relais de la croissance providentiel, je trouve cela énorme comme retournement de vision, après l'avoir considéré comme un sous-continent pendant tant d'années (de siècle ?).


...même si ce principe de course à la croissance avec des relais à trouver encore et encore me semble pas très durable vu la fragilité de notre planète, mais c'est un autre…

La force physique, dépassée ?

Un article de Courrier International fait état des conclusions d'un anthropologue Australien qui indique que selon ses observations, l'homme n'a jamais été aussi faibe.

Cela va dans le même sans que ce qu'anticipe Wall-E (image) avec ses humains obèses, aux muscles atrophiés inactifs, la tête devant un écran, en train de boire continuellement, qui s'apparentent plus à des gros bébés qu'à des hommes.
Ce n'est pas moi qui passe +10h/jour devant un écran en semaine qui vait contester cette tendance.

Pourtant la force physique me semble encore essentielle :

Déjà pour son impact sur le mental. Alma Sana in Corpus Sana (ASICS, en passant...), je n'invente rien.
De mon point de vue, l'effort physique rend plus calme et fluidifie les connexions neuronales dans le cerveau (on pense mieux quoi).
Il peut aussi endurcir mentalement, et apporter une certaine confiance en soi.
Accessoirement, il prolonge la durée et la qualité de vie.

Aussi, je crois que le monde actuel…

Comment je veille #2 Twitter et Diigo

Après un premier billet sur "Comment je veille : RSS & Google  Reader", voici la suite où j'aborderai Twitter, Diigo.

Twitter

Tout le monde en parle, je ne vais pas rappeler ce qu'est le microbogging.

Twitter, pour la veille, c'est le pied. Des millions de personnes partagent ce qu'ils aiment et en débattent.

A vous de trouver les contacts qui disent des choses qui vous intéressent via des annuaires type Twellow ou via les magnifiques listes que Twitter vient de lancer (voici mes listes d'ailleurs, que du bon!).

Erreur classique de choix : suivre que des "mêmes" :
- Suivre tous les fans de Mac car on est fan de Mac=>nul.
En général, ça redonde sévère, donc mieux vaut en suivre 2, 3.
- Suivre des marketeurs du secteur IT jeunes parce qu'on fait ce job et qu'on est jeune =>nul
C'est intéressant de suivre des gens complètement différents de ce que l'on est aussi. C'est toute la puissance de Twitter aussi. Tu peux "côtoyer&…

Les internautes auront-ils longtemps confiance aux autres internautes ??

Constat

Billets sponsoriséstweets sponsorisés, avec les avis sponsorisés... chaque internaute est un panneau publicitaire en puissance... et même pire, un panneau publicitaire déguisé en puissance.
Plus les entreprise basculent leurs budgets Marketing/Comm vers le web, comprenant que c'est LE truc où il faut être en ce moment, et plus l'appât du gain sera fort pour les internautes.

Dans ce cadre, le web 2.0, plein de crowdsourcing risque de connaître un biais préjudiciable dans le futur :
Les blogeurs/twitteurs/donneurs d'avis les plus intègres refuseront toute compensation en argent ou en nature ayant pour but la rédaction d'un billet/tweet/avis, ou accepteront argent, cadeaux et invits (et qui leur reprochera) mais mentionneront qu'ils sont rémunérés/rétribués de façon explicite. D'ailleurs la loi américaine le recommande.
Les autres publieront des billets/tweets/avis sponsorisés (par de l'argent ou des cadeaux) en les faisant passer pour des billets sort…