Skip to main content

Faut il limiter la taille des entreprises ?

Je viens de lire deux jolis articles du (toujours si pertinent) blog "Rationalité Limitée" traitant notamment des institutions financières "too big too fail" ou "TBTF", c'est à dire en gros, des institutions trop grosses pour pouvoir couler sans entrainer des dommages desastreux sur le reste de l'économie. (joli article 1, joli article 2)

Dans le second article, une proposition de Willem Buiter est relayée : taxer les institutions financières, pour qu'elles ne grossissent pas trop et ainsi ne deviennent pas trop dangereuses.
"Firms could then get as big and as dangerous as they wanted, so long as they were willing to pay for the privilege".

On parle ici d'institutions financères, et si nous allions étendre cette idée aux entreprises de tout type ?

Au delà d'une certaine taille, les externalités positives des grosses entreprises ne deviennnt t-elles pas inférieures aux externalités positives ? (je pense ici a des externalités en terme de niveau d'innovation, d'emploi, de qualité d'offre, de rapport de force avec les Etats, de cessation d'activité, de relation avec leur ecosystème, etc.)

Le capitalisme a une logique de croissance maximisée, aussi efficace que possible, à l'infini,  donc cette question ne se pose pas dans son optique.
Au vu de la crise actuelle (économique et écologique), la question de la limitation de la taille des entreprises me paraît avoir un sens.

Ici je découvre la limitation par taxe dissuasive, mais on peut imaginer aussi une limitation "légale" internationale.
On frole là "l'idéal communiste", et la mesure privatrice de liberté d'entreprendre, mais c'est une piste intéressante.

Après, peu importe la forme de limitation retenue, ce sera un superbe casse-tête à mettre en place. (forcément, on a jamais fait ça avant).

En extrapolant un peu plus encore, et si l'on se demandait si les pays trop grands (classement des pays par PIB 2007) n'auraient pas un impact négatif pour le reste du Monde (impact réel ou potentiel) supérieur à leur impact positif ?



"L'union fait la force", certes, mais quid de la mise en balance des externalités positives et négatives de la force ?

MAJ : Un article de Bertrand Dupperin dans le même esprit très intéressant à lire












Popular posts from this blog

La finance islamique, modèle de bon sens à suivre ?

tdi

Je vous invite à lire un petit article court et clair de lexpansion.com sur la finance islamique intitulé "La finance islamique, comment ça marche".

Si sur d'autres plans la charia (loi islamique) ne m'enthousiasme pas, appliquée à la finance, elle me paraît très saine.
A se demander si ce ne serait pas salvateur d'appliquer ses principes à toute la finance mondiale, car au delà de toute considérations religieuses, ceux-ci me semblent empreints de bon sens.

Je vous copie de l'article les bases de la finance islamique ci-dessous, et vous invite à lire dans l'article la description des différents produits islamiques présentés (Mourabaha, Ijara,Moucharaka, Sukuks, c'est quand même plus sympa que Livret A, LEP ou PEL ??? :p ) :

"La finance islamique fonctionne notamment dans le respect de trois grands principes de la charia : - la proscription des intérêts (riba), apparentés à de l'usure,
- le partage des risques et des profits entre prêteur …

Linchpin de Seth Godin : Le résumé en 20 points d'un livre à lire impérativement (1/2)

Cover of Linchpin: Are You Indispensable?Vous n'avez pas encore lu le dernier ouvrage de Seth Godin, Linchpin ?

Je vous propose une petit résumé des points importants fait maison. J'espère qu'il vous donnera envie de lire ce livre qui a modifié ma façon d'envisager la vie (pro, perso) de façon assez violente et, bien sûr positive. Il y aura pour moi un avant et un après Linchpin. (Lire le billet numéro 2)
Qui c'est Seth Godin ?
C'est un dieu du marketing :), conférencier adoré, auteur à succès et surtout créateur de rupture. Il blogue tous les jours, et a largement contribué a diffuser des idée clé du marketing de maintenant : "permission marketing", "remarquable" business, community management, storrytelling, etc. C'est également, forcément, un linchpin !
Ca veut dire quoi Linchpin ?
Contrairement aux autre livre de Seth Godin, celui-ci ne s'adresse pas aux décideurs marketing mais aux individus. Il suggère de gérer sa vie en étant, n…

Tipadvisor: from pretty useless rating to useful tagging and filtering

What is Tripadvisor?
A website where you put 3, 4, 5 stars to a place and write a little story.
Tripadvisor is cool to rate overall popularity of places but it's crap for all the rest.
Why?
Because they miss tags, the miss filters!!! They miss structured data. They focused on unstructured data with millions of stories. Unfortunately, transforming unstructured data into structured inputs is a headache.

You want the top 5 Italian restaurants in Paris? You got it in Tripadvisor and most of the time, it's good recommandations. Top restaurants deserve it.

For all the rest, look...

Want the top 5 Italian restaurants in the Paris's 15th district? Well, without "district" tag, no way.
Want the top 5 Italian restaurants in Paris with Veggie option? Well, you can type Ctrl F to find the word veggie in comments... except that comments are cropped... never mind, ok no way. The tag "veggie" is missing.
Want the top 5 Italian restaurants in Paris with a terrace? Well…